Comment monter une entreprise d’entretien d'espaces verts en six étapes grâce aux conseils de Sam Jarockyj, propriétaire de la société JayRock Lawn Care & Gardening

10 juin
Comment monter une entreprise d’entretien d'espaces verts en six étapes grâce aux conseils de Sam Jarockyj, propriétaire de la société JayRock Lawn Care & Gardening

Si votre rêve est de travailler en plein air et que vous avez depuis toujours la passion du jardinage et de l'entretien des pelouses, vous avez peut-être pensé à monter une entreprise d'entretien d'espaces verts.

Vous ne seriez pas le seul à rêver de nouveaux horizons : une étude de Workday and Yonder Consulting a établi que 25 % des employés en Europe espère changer de travail au cours des 12 prochains mois. Selon une autre étude, un cinquième des adultes au Royaume Uni essaye de générer un revenu à partir d’un hobby. Faire du hobby du jardinage une profession représente un grand saut. L’approche pas à pas que nous vous proposons pourrait vous permettre de vérifier si vous êtes prêt à faire ce saut.

Grâce aux astuces et aux conseils de Sam Jarockyj, qui était encore à votre place en 2020 et qui aujourd’hui gère son entreprise d'entretien d'espaces verts, la société JayRock Lawn Care and Gardening dans le nord-est de l’Écosse, nous pouvons vous aider à comprendre si le métier de jardinier paysagiste est fait pour vous.

1. Découvrez si le métier de jardinier paysagiste vous plaît

Êtes-vous prêt à devenir jardinier paysagiste professionnel ?

Avant même d'avoir tondu votre première pelouse, établi un plan d'activité détaillé et choisi le nom de votre entreprise, vous devez être sûr que ce travail vous convient.

Le statut d’auto-entrepreneur a de nombreux avantages, notamment la flexibilité et l’indépendance, mais il exige aussi de la détermination car la responsabilité du succès de votre entreprise retombe entièrement sur vous.

Sam, qui a monté sa propre entreprise en 2020 à partir de zéro, déclare que « pour devenir jardinier paysagiste professionnel et ne pas être un simple amateur passionné, il faut être très déterminé. Si vous avez une passion, vous faites tout pour parvenir à la réaliser, mais il vous faut aussi vous y consacrer de façon à ce qu'elle devienne une histoire de succès. »

Pour Sam, la personnalité idéale pour ce type de travail « ne dépend pas du fait d'être timide ou exubérant, il faut avant tout avoir la peau dure et être d'esprit ouvert. Chaque erreur est une leçon qui permet d’aller de l'avant et le professionnel doit être assez fort pour encaisser. Les compétences sont importantes, mais la fiabilité, la capacité de communiquer et le désir de satisfaire le client le sont plus encore. »

Quelles sont les possibilités de lancer une entreprise d'entretien d'espaces verts dans votre zone ?

L’étape suivante, qui consiste à établir un plan d'activité détaillé, approfondira cet aspect, toutefois il est conseillé d’examiner la zone où vous souhaitez travailler pour vérifier si des concurrents potentiels sont déjà présents.

Vous pouvez facilement vérifier en ligne quels services de jardinage sont disponibles dans votre quartier et s’il existe un espace disponible. Les jardiniers paysagistes ont de nombreuses cordes à leur arc, de sorte que même dans un marché saturé, il peut exister des possibilités de s’insérer. Identifiez les services manquants, cela peut être un service plus personnalisé ou un outil spécial, de façon à définir votre propre marché.

Disposez-vous d’une compétence particulière ou d’une spécialité ?

Vous n'avez pas besoin d’une formation spécifique, il suffit de faire en sorte d'être la bonne personne pour le job. Le recours à une expérience pertinente, qu’il s'agisse de connaissances dans le secteur de l’aménagement paysager ou de savoir-faire en entretien des pelouses, peut vous donner un avantage par rapport à d’autres.

Le métier de jardinier paysagiste couvre de très nombreux aspects, le fait de savoir reconnaître les plantes vénéneuses ou la maîtrise des pesticides, par exemple, peuvent être très utiles.

De toute façon, déclare Sam, si vous manquez d'expérience ou de connaissances, il est possible d'apprendre tout ce que vous devez savoir pour ce métier. Il arrive que des clients potentiels deviennent une source d’inspiration en vous demandant un service auquel vous n'auriez pas pensé. L'enseignement pratique est l’idéal et Internet est une ressource inestimable. Des tutoriels sont disponibles sur Youtube que vous pouvez regarder puis essayer dans votre jardin. »

« Si vous êtes complètement débutant dans le secteur du jardinage, vous pourriez travailler pour quelqu’un ou même penser à faire du volontariat dans une entreprise locale. Il est aussi possible d'acquérir des connaissances en ligne et de demander des conseils aux experts. Mais à un moment donné, il faut se lancer. Ce que vous apprendrez lorsque vous serez vous-même entrepreneur, même s’il s'agit d'erreurs, sera bien plus utile que ce que quelqu’un peut vous enseigner. Un guide est toujours utile, mais rien ne vaut l'auto-apprentissage. »

Sam insiste sur l’importance de savoir gérer les attentes du client : « Il est fondamental d'être honnête et franc avec les clients, ensuite, il faut gérer leurs attentes, notamment lorsque l’on vous demande un service pour lequel vous n'avez aucune expérience. Gérer les attentes pour éviter de décevoir le client. »

2. Plan d'activité

Le plan d'activité permet d’établir la série d’étapes à réaliser et un objectif en vue de la mise sur pied d’une entreprise viable. En tant que petit entrepreneur, votre plan d'activité devra inclure tous les aspects de l’entreprise, notamment si vous ne souhaitez pas, au début, externaliser ceux habituellement pris en compte par un comptable.

Il vous faut inclure le type de gestion que vous souhaitez appliquer à votre entreprise, une estimation des coûts et de votre salaire et comment vous pensez y arriver. À ce stade, il faut cibler votre marché, créer un état financier récapitulatif et mettre en évidence votre stratégie de marketing.

Savoir ce qui constitue un élément essentiel pour de nouveaux clients peut vous aider à définir votre propre place dans le secteur de l'entretien d'espaces verts. Une offre différente de celle de la concurrence est fondamentale et devrait apparaître dans votre plan d'activité.

3. Le nom

Le choix d’un nom pour votre entreprise pourrait vous sembler d’une difficulté énorme, mais vous ne devriez pas vous compliquer la vie. Le nom doit permettre de mettre en avant le type de services que vous offrez et d’identifier facilement l'entreprise. Un client potentiel doit pouvoir cerner exactement ce que vous offrez.

Lorsqu’il a choisi le nom de son entreprise, Sam savait qu’il voulait « quelque chose qui le liait en tant que personne. Il était important pour moi d'avoir un nom qui me représente. Mon prénom est Jarockyj et mon surnom depuis le temps de l’école est Jay Rock ; pour moi, JayRock Lawn Care & Gardening était un mélange parfait entre le personnel et l’information. »

En plus du nom, il est aussi nécessaire de créer un logo pour votre entreprise. Celui-ci est important pour donner une image professionnelle de l'entreprise.

Si la créativité n'est pas votre fort, vous pouvez recourir aux services d’un graphiste. Mais pour faire des économies à ce stade de votre activité, réalisez vous-même le logo. Le site Canva est très convivial et parfait pour les débutants. Sam a créé le logo de JayRock Lawn Care & Gardening avec cet outil de design gratuit et utilise encore ce même logo aujourd’hui.

4. Estimation de l'aspect financier

Lorsque l’on monte une entreprise d'entretien d'espaces verts, différents aspects financiers doivent être pris en compte, des coûts de gestion à la prime d'assurance.

Quels sont les coûts d’une entreprise d'entretien d'espaces verts lors de son lancement ?

Cela dépend de l’ampleur que vous voulez donner à votre entreprise. Certains professionnels commencent à travailler avec des outils empruntés ou même en utilisant les équipements des clients. D'autres ont les moyens d’investir dans un assortiment d’équipements de pointe.

Il est indispensable de prendre en compte le coût du travail et celui du matériel et de définir les tarifs de l’heure pour chaque tâche. Comme Sam l’indique, ce type de travail est saisonnier, « vous constituerez la plus grande partie de votre chiffre d'affaires au printemps et en été. Il vous faudra donc planifier vos finances en conséquence et vous attendre à un ralentissement du travail pendant l’hiver. »

En règle générale, vous devriez disposer de 3 500-5 500 € au moins pour monter votre activité, en fait il serait plus exact d’estimer à 12 000-22 000 € le montant nécessaire. En effet, les montants de 3 500-5 500 € ne couvrent que l’équipement de base, alors qu'avec 12 000-22 000 € vous couvrez l’équipement de base et vous disposez d’une marge de manœuvre en attendant que l'entreprise tourne bien.

Certaines personnes commencent à travailler comme jardiniers paysagistes à temps partiel, pendant les weekends. Si vous renoncez complètement à un revenu régulier pour devenir entrepreneur, vous devriez idéalement disposer d'environ six mois de votre salaire précédent pour pouvoir couvrir tous les frais. Ceci afin de ne pas vous retrouvez dans une position d’incertitude et de stress si les premiers clients arrivent trop lentement.

Gérer sa comptabilité dès le départ

Une organisation correcte de vos finances dès le début de votre activité sera précieuse et le fait de maîtriser votre facturation et vos comptes aura de grands avantages à long terme. Soyez organisé, programmez vos tâches administratives de façon à respecter les délais, ceci est fondamental.

La gestion des coûts, de la fiscalité et des finances peut vous sembler compliquée. Mais tout cela sera plus facile si vous l’incluez dès le début dans la gestion générale de l'entreprise. Sam insiste sur le fait que la maîtrise des finances est souvent ce qui fait la différence entre une entreprise qui ne marche pas et une entreprise couronnée de succès : « il est vraiment très important d'être organisé au niveau financier. L’application comptable Quickbooks, par exemple, permet d'avoir une gestion efficace et de facturer au fur et à mesure. Si, dès le premier jour, vous organisez correctement votre comptabilité, vous éviterez beaucoup de stress. »

Quel type d'assurance est nécessaire pour un jardinier paysagiste professionnel ?

Au début de votre activité dans ce secteur, l’assurance pourrait bien être le cadet de vos soucis. Mais celle-ci est fondamentale et sa souscription ne doit pas être négligée, car le prix à payer en cas d’oubli pourrait paralyser votre entreprise ou même enfreindre la loi.

Si vous travaillez dans des espaces publics, l'assurance vous protège contre toute réclamation en cas de blessure pouvant survenir aux membres du public. Si vous avez des employés, vous devrez être assuré comme employeur pour être en règle avec la loi.

5. Liste des outils et équipements nécessaires pour l'entretien d'espaces verts

Ce type d'activité couvre une grande variété de tâches et votre équipement dépendra du marché cible et des tâches que vous envisagez d'exécuter. L'entretien intensif d'espaces verts nécessite un équipement différent d’un entretien non intensif.

Si vous n'êtes pas encore très sûr, vous apprendrez rapidement en travaillant à savoir ce qui vous sert et ce qui est superflu. En règle générale, le premier équipement dans lequel vous investissez devient la base des services que vous allez offrir.

Certains outils sont toutefois essentiels :

  • une tondeuse fiable
  • un coupe-bordures
  • un outil manuel pour les bords.

Pensez à vos clients et aux services que vous souhaitez offrir, puis équipez-vous en conséquence. L’entretien d'espaces verts peut être très varié, c'est pourquoi il est nécessaire d’établir un plan d'activité détaillé.

Un équipement fiable et de qualité

Un usage professionnel met à rude épreuve l’équipement et les modèles bon marché n’y résisteront pas. Investir dans un équipement fiable et de qualité s'avère plus économique à long terme que les économies réalisées en achetant un modèle bon marché. L'achat d’équipements de marques fiables et éprouvées est plus rentable à long terme et assure un service de première qualité de votre part dès le début.

Évidemment, si votre budget ne vous permet pas ce type d’équipement, achetez ce que vous pouvez vous permettre de mieux. Lorsque vous commencerez à encaisser et à avoir une clientèle régulière, vous pourrez investir en sachant ce qui vous sert.

Sam conseille : « Si c'est possible, il vaut mieux investir très vite. Il faut bien commencer quelque part, si vous commencez avec une paire de sécateur et un balai, pas de problème, mais je conseille toujours d'acheter les meilleurs outils possibles en fonction du budget à disposition. »

Il ajoute : « Vérifiez les fabricants et les marques, si vous le pouvez, participez à des démonstrations et choisissez après vous être informé. »

Kawasaki Engines offre puissance et durabilité

Lorsqu’on demande à Sam s’il connaît une marque fiable, il a immédiatement indiqué Kawasaki Engines : « Certains équipements sont peu puissants et d'autres ne sont pas pratiques à utiliser, mais je n'ai jamais eu de problème avec mes équipements Kawasaki ».

« Avec un outil de marque Kawasaki Engines, vous pouvez être sûr qu’il sera fiable et puissant. Si vous voulez un moteur exceptionnel, Kawasaki est l’un des premiers auxquels je pense. »

Kawasaki Engines offre un très haut niveau de fiabilité, durabilité et confiance, aspects essentiels au niveau professionnel. Un équipement doté d’un moteur Kawasaki permet d'affronter aisément une charge de travail intensif et ne vous lâchera pas lorsque vous en avez le plus besoin.

Achat ou location d’un nouvel équipement ?

Avec un choix si vaste, la décision entre acheter ou louer votre équipement pourrait être fondamentale pour le succès de votre entreprise.

Selon Sam : « Achetez ce dont vous avez besoin, louer ce dont vous n'avez pas besoin. Certains outils sont parfaits pour un travail saisonnier et il vaut mieux les louer en cas de nécessité. Au début, vous louerez probablement beaucoup d’équipements car vous en serez encore à sonder les besoins de votre entreprise. »

6. Premiers clients

Vous avez à présent un nom, un plan et vous savez de quel équipement vous avez besoin. Il est donc temps de mettre le tout en pratique. Les premiers clients sont ceux qui sont le plus difficile à trouver et cette étape exige une stratégie de marketing précise et de la persévérance. L’étude de marché que vous avez menée lorsque vous pensiez à monter votre entreprise va vous aider énormément.

Stratégie de marketing

Il existe deux formes efficaces de marketing applicables à une toute nouvelle entreprise d'entretien d'espaces verts, il vous faut utiliser un mélange des deux. La publicité en ligne est une excellente façon d'attirer sur soi l'intérêt au niveau local, mais une promotion faite en personne est tout aussi importante.

En pensant au succès de son entreprise, Sam conseille : « Il faut que vous entriez dans l'action sans vous soucier de ceux qui vous regarde. Quant à moi, j’essayais d'être partout, j'ai utilisé les médias sociaux et le marketing en ligne, j’ai créé des cartes de visite, des brochures et des posters pour être présent physiquement au niveau local. Il existe une génération qui n'est pas trop à l'aise avec les ordinateurs, il ne faut pas l’oublier. »

« Même des chemises brodées comme vêtements de travail peuvent attirer l'attention des passants. Si votre budget est limité, vous pouvez frapper aux portes, distribuer des brochures pour offrir vos services. Créez-vous une image aussi vite que possible de sorte que dès que le besoin se présentera, on se rappellera de vous. »

Sam ajoute que Google My Business a été très utile pour trouver de nouveaux clients, car, grâce à cet outil, JayRock Lawn Care and Gardening s’affichait parmi les entreprises fiables dans les résultats de recherche sur Google. Facebook également a joué un rôle positif dans la promotion de l'entreprise ainsi que d'autres plateformes de médias sociaux. Les références, les messages publicitaires dans les journaux locaux et autres formes de marketing, tout a contribué à la croissance de l'entreprise. Pour conclure, si votre véhicule commercial est personnalisé, il doit toujours être bien propre car il reflète la qualité que vous fournissez.

Astuce : Ciblez les nouveaux lotissements car de nouvelles maisons signifient de nouveaux propriétaires, ces rues sont pavées d’or pour ceux en mesure de proposer des changements instantanés et les terrains sont encore vierges dans ces nouveaux lotissements.

Pour d'autres conseils de marketing, veuillez lire 18 stratégies de marketing pour votre entreprise d'entretien d’espaces verts en 2022.

Conseil final de Sam pour votre future entreprise d’entretien d'espaces verts

Rien ne vaut le fait d’écouter quelqu’un qui a fait le pas avant vous et qui a réalisé son rêve de monter une entreprise d'entretien d’espaces verts. Sam souhaite encore partager quelques conseils sur le fait de trouver vos marques dans le secteur :

  • Combien de temps vous a-t-il fallu pour vous sentir à l'aise dans votre travail ? « J’ai commencé en pensant faire ce travail comme second emploi, tout en le considérant comme une véritable entreprise commerciale, en créant notamment tous les logos et en préparant tous les documents. Après environ un mois, j'ai réalisé que je pouvais en tirer un véritable revenu, pas seulement de l'argent de poche en complément. Ça peut être très rapide. J'ai démarré le 1er août 2020 et au mois de septembre je gagnais déjà plus que je n'aurais jamais pu espérer. »
  • Que vous diriez-vous si vous pouviez tout recommencer ? « Sois certain que ça va marcher. Vous aurez toujours des problèmes d'argent, des soucis concernant l'achat d’équipement. J’aurais dû me faire moins de soucis ! Soyez cohérent et fiable. »
  • Ultime conseil pour les indécis ? « Allez-y ! Faites-le. Pendant un jour, un mois ou tous les weekends, essayez. Vous découvrirez vite si ce travail n'est pas fait pour vous ou bien vous vous passionnerez et serez prêt à tout faire pour que ça marche. »